Dragon Ball, le calvaire d'Akira Toriyama @PAUL_videos, 3,

Face A, Face B

.:.

Quand Toriyama travaillait sur Docteur Slump, il le faisait la télé allumée et laissait défiler des films auxquels il prêtait plus moins d’attention, ceux de jacky chan l’ont marqué, il est devenu grand fan, pour preuve, afin de cacher l’identité de Tortue Géniale il lui a choisie comme pseudonyme, Jacki Chun, Toriyama cite la maître chinois comme grande influence, c’est bien simple, selon lui, DRagon Ball, n’existerait peut être pas s’il ne l’avait as vu, et en effet, il lui doit beaucoup car tout est là, dans ce film les combats sont longs, variés, inventifs et ce sont toutes ces qualités que Tori a voulu tenter d’incorporer dans son manga, concrètement l’affrontement final dans, le maître chinois, est une succession de techniques qui va rendre la scène rythme et drôle, prenons, par exemple, celle du tueur, jambes d’éclairs, qui pratique, la main sans ombre du démon, Jackie Chan, dans le rôle de Wong est alors en déroute, il se doit de réagir à son tour par une technique dans ce cas précis celle de, Mademoisselle Ho, ce sch+ema se répète ensuite, les deux combattants enchaìnent les techniques jusqu’à ce que l’un l’emporte sur l’autre, schéma que va reprendre Akira Toriyama et pour s’en rendre compte il suffit de lire le duel Jackie Chun Goku, tellement les idées fusent, entre la technique de l’image rémanente, la technique du singe, la technique de l’homme ivre, la technique du chien enragé, la technique de l’endormissement, chacun des deux combattants redoublent d’inventivité pour surprendre son adversaire, inventivité, qui sera un trait caractéristique des combats de Dragon Ball, même si le système des puisances chiffrées, et révélatrice de celui qui va gagner finira par prendre le paix.
Dans ces combats, on l’a vu, l’humour est toujours très présent, mais celui ci va s’amenuir au fil des chapitres, les adversaires ne représentant pas de réelle menace, et tendant plus vers le comique, vont progressivement laisser la place à des ennemis puissants et réellement mauvais et cruels, ce qui à terme conduira Goku à affronter le démon Piccolo.
Nous sommes maintenant en 1988, le manga n’a cessé de devenir plus sérieux, ce qui va de pair avec une popularité grandissante, cela fait maintenant deux ans que la série animée a débuté, Dragon Ball finit même par dépasser la série phare du Shonen Jump, Hokuto no Ken, la réussite est alors totale mais ce succès reste relatif, en effet ce succèes est quasi exclusivement japonais, du moins pour le moment car les animes sont alors vendus en packages à travers le monde à des prix défiant toute concurrence, Dragon Ball va pouvoir en profiter pour s’exporter et du côté de la France cela va intéresser une certaine Dorothée.
Bonjour à tous, soyez les bienvenus au Club Dorothée, nous sommes là pour nous amuser, nous en voulez pas, c’est au tout début de l’émission, c’est petite peu, la panique, car son émission a du mal à se constituer un catalogue de programmes satisfaisants et doit faire avec les vieux stocks de TF1, il n’y a alors rien du côte production francaise, c’est donc avec joie qu’elle va racheter des valeurs sûres telles que, Goldorak et Candy qui faisaient le succès de Récré A2, l’ancienne émission de Dorothée sur Antenne 2 et début 88 elle va se tourner du côté de la nouvelle vague de manga avec, les chevaliers du zodiaque et Dragon Ball, et c’est surtout les chevaliers du zodiaque, qui va faire un carton d’audience, là où DRagon Ball painera à rassembler.
L’heure de gloire de Goku n’était donc pas encore venue mais ca viendra, en 1989 Toriyama fait grandir son personnage, au grand dam de son éditeur parce qu’en effet, d’un point de vue commercial, modifier en profondeur son héros, alors qu’en terme de popularité, il vient d’être hissé au sommet, ben ca foutait les chocottes; le débat fut toutefois clos rapidement lorsque Toriyama menac d’arr^ter son manga s’il ne pouvait pas faire comme il l’entendait.
Maintenant que Goku est adulte, les affrontements ne vont cesser de devenir de plus en plus épiques, avec des adversaires de plis en plus puissants, Toriyama voulait alors pousser le bouchon jusqu’au bout, Goku était devenu le plus fort du monde en battant le démon Piccolo, soit maintenant il doit devenir le plus fort de l’univers en combattant des extraterrestres, le monde de Dragon Ball est alors considérablement élargi, on apprend que Goku était en fait un, sayan, du nom de Kakarutto, de l’anglais carotte, car oui, tous les sayans ont un nom en rapport avec les légumes, que ce soit Raditz, Végéta, Nappa, Bardock, Broly, Paragus, Pumbukin au encore tomas; évidement Toriyama n’avait pas prévu que Goku serait finalement un extraterrestre ou que même Piccolo serait un namek, mais il travailla énormément à ce que la trame reste cohérente malgré le changement de registre, registre qui n’a pas totalement perdu en humour, en témoigne le Comando Ginyu.
Le Comando Ginyu avec ses choréographies loufoques est une parodie des Sentai type Bioman, mais celui ci n’était qu’un apéritif avant la rencontre du vrai vilain j’ai jommé Freezer.
Le combat Goku Freezer sera mémorable, il est long, épique et Toriyama avait dans l’idée de transformer son héros pour qu’il puisse tenir tête à son adversaire, à cette période, son assistant qui encrait tous les dessins, se plaignait de la masse de travail qu’il avait à cause de la chevelure bien fournie du sayan et c’est ce qui donna le déclic a Tori pour alléger le travail de son collègue, il décida que Goku deviendrait blond, donc blanc pour le manga papier, ainsi est né le Super Sayan.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s