Paris et ses bistrots @Terres2France,

Face A, Face B

.:.

Paris, Paris il ya un Paris que j’avais tr`s envie de vous faire découvrir, c’est le Paris des bistrots, et pour cela rien de mieux que la Bastille, le quartier où se sont implantés, les premiers bistrotiers, les auvergnats, les bougnats et donc on va rayonner un petit peu autour de la Bastille et je vais vous faire découvrir quelques bonnes adresses.
Je m’appelle Charlotte et je trouve qu’on vit dans un pays formidable, les terroirs, la gastronomie des paysages, mais ce que j’aime le plus sans doute scellé rencontre si comme moi vous être convaincus, que les plus belles découvertes se font souvent au bout de la rue, alors, nous sommes faits pour nous entendre.
Pendant celui ci dans le 11e arrondissement autour de la place de la Bastille, que notre balade commence et pour bien débuter la journée quoi de mieux qu’un petit café, ca tombe très bien car j’ai rendez vous avec un habitué de cette tradition matinale, l’écrivain Serge Joncour, son dernier roman s’appele repose toi sur moi et il a recu le prix littetaraire, je vous conseille vivement cette histoire d’amour improbable entre un homme et une femme que toute oppose, je connais quelqu’un qui est qui fréquent un café important ici, place de la Bastille et qui peut nous parler de ce que c’est la vie d’un bistrot c’est Serge Joncour, écrivain, merci Serge va d’avoir accepté notre petite invitation au débotté et donc toi ici c’est un lieu de vie dans ta journée d’écrivain.
Vous êtes bien me réveiller au café, je travaille chez moi, mais ici non seulement il ya de la vie, il ya du bruit des gens qui tout si la face, oui, ca me réveille parce, bon, mon activité est un peu solitaire buteur par définition, qui savait vraiment où des scénarios c’est un truc en fait tout seul dans son coins.
Et alors quand tu arrives tu te mets où par example, alors ca répondrait oui c’était parce qu’il ya des jours on a envie de soleil novembre s’il fait beau d’un sacrifice et bienfaissant et il ya plusieurs dispositifs quoi il ya un salon un peu déserté par là, la bahia salon un peu plus intime et puis surtout il ya de trop de bruit, pour un café parisien est quand même assez étonnant surtout matin et en m^me temps il peut y avoir un petit peu de bruit quand même c’est à dire des conversations à la table d’à côte, et parfois c’est pas intéressant d’écouter un peu, c’est des choses que tu atrapes, ah oui, j’aime bien écouter la table d’à côté parfois et on peut tomber sur ce matin un homme d’affaires qui est de vendre des appartements en Espagne à un autre site, et compris et je trouve intéressant dans là en tant que romancier entre l’immeuble de voir comment fonctionnent les êtres, entre comment il arrive à la convaincre, finalemente ca va vaudrait le corp d’investir dans des appartements en espagne mais peut être que demain dans 1 mais roman j’avais besoin d’un personnage qu’il ya de l’argent qui s’est pas confirmée.
C’est ce que je trouve assez génial, c’est la facon justement, donc tu décris tous ces moments en vie et y compris dans des milieux professionnels très différent et tout ca, j’avais pensé à toi parce que je me suis dit mais c’est quelqu’un qui observe tellement bien le monde et donc, le café, le bistrot fait partie aussi de cette ces endroits où tu les observe et ca peut se retrouver dans 21 ans.
Complètement parce que le café nous avons rendez vous parfois, j’ai noté certaines choses jusqu’à la facon de s’asseoir et la facon de m^me de commander un café apràs je parle pas du coût des couples qui sont donnés rendez vous ca m’est arrivé hier au cices, je sais pas c’était un rendez vous, un premier rendez vous par rapport aux rencontres sur internet ou quoi m’enfin, bon, je retrouvé chez le jeune homme, il avait peut être 25 ans, une sorte de deux ans un peu feinte.
Je faissis semblant d’être à l’aise, ouais, et c’est aussi ici que tu donnes tu es rendez vous, mais d’ailleurs tu nous as donné rendez vous ici.
Je donné rendez vous ici parce que je suis sûre d’y être, parce que je sais jamais où j’ai mis l’agenda et donc, j’essaye il est là du coup je recule un rouge toujours en train de chercher, mais parfois, je juste pas le réflexe de regarder l’agenda, ce qui fait que parfois j’avais oublié ce rendez vous quand même le café ce qu’il faut dire c’est quand même c’est que c’est devenu avec traille, une recomposition et requalification de là vocation du café à Paris qui devient comme on appelle sort d’un nouvel, ou un nouvel espace de coworking, voilà.
Alerte on sait que enfin moi je sais que tu es justement dans une période extrêmement intense de relecture de ton prochain roman, donc, merci de avoir accepté de nous dédier un petit peu de temps dans ta grosse, grosse journé de travail, et on te souhaite de finir à temps cette relecture, vous renvoyez le manuscrit qui paraîtra donc du coup à septembre 2018, d’accord, merci Serge.
Vous avez bien doté le prochain joncour sortira en septembre prochain et s’appellera, Chien.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s