Magic Johnson, toujours showtime, 1,

Face A, Face B

.:.

J’ai toujours rêve d’être le héros d’un match.
Allez, Earvin, allez.
Papa te le dit, les deux mains, et le match était serré, et lève bien la tête, je joaus le panier décisif et gagnais au coup de sifflet final.
Attention, moment crucial, Johnson au ballon, il dribble, il reste trois secondes, une feinte, il tire, je me réveillais à ce moment là.
Hey Earvin, tu as gagné, sachant que je rêvais, toujours invaincu?
Je crois.
Allez, déjeuner.
Tout a commencé un peu comme ca, moi, mon panier, mon père et mon ballon de basket, et un peu de magie.
Earvinn Magic Johnson a remodelé la NBA et le basket ball à son image, mais son histoire commence bien avant son premier match pro, quand il été tout jeune, il ne tirait pas toujours, il commencais déjà à faire des passes surprenantes, son jeu semble facile, et toujours astucieux, mais il doit son habileté à un travail sans relâche, il y avait parfois un m`tre de neige, il se levait tôt, déneigeait le terrain et s’entraînait.
Ce travail semble avoir mené Earvin à la perfection, Magic Marque, il l’a déjà fait, marquera-t-il à nouveau, bien sûr, avec son style et sa présence, c’est un grand champion, voué tout jeune à la gloire.
Quand Earvin était en 5ème, on nous a dit qu’il serait très doué, comment savoir à cet âge? Le jeune Earvin avait déjà de la personnalité, elevé dans le respect du travail à Lansing, Michigan, il a forgé son jeu avec talent, passion et engagement, j’aimais tant le basket ball que je jouais sans cesse, en pourtant les provisions, en faisant une course pour mes parents, j’avais toujours une main libre pour jouer au ballon.
Il semblait assez clair qu’il avait de bonnes bases et qu’il serait sûrement un bon joueur, mais c’est venu si vite, Earvin Junior grandit ainsi que sa réputation fait ettonant, ce petit prodige deviendra une vedette à l’ecole, avant même d’avoir joué sur un terrain scolaire.
Sa venue à l’école était un événement, les gens disaient, Attendez, que Johnson arrive, je disais à mes amis, que j’avais un jeune joueur qui leur ferait oublier tous les autres, on se moquait un peu de moi mais je savais qu’il était unique.
Au premier match, je návais jamais vu une telle foule, j’avais l’estomac contracté, cést difficile à décrire, quand on passe cette porte, on sent l’arôme du popcorn et on entend l’orchestre, et tout à coup, on se sent comme un surhomme, come un surhomme, on entre là dedans, on se présente sur le terrain, c’est fantastique, d’emsemble, Earvin dépassa toutes les espérances, partout où l’on allait, il avait des caméras des journalistes, car ils savaient que nous avion u prodige.
La légende d’Earvin Johnson grandissant, son talent unique exigeait un nom unique, je travaillais au journal local et je lui ai dit, il te faut un nom, et Big E est pris par Elvin Hayes, et Doctor J désigne déjà Juliis Irving pourquoi pas Magic, il m’a dit, D’accord, M. Stabley.
A mon étonnement, c’est resté.
La star du lycée Everett était donc un magicien du basket et on voulait le voir à l’oeuvre.
Les gens attendent tant de lui à cause de ce nom, mais cet dolescent calme garda a tête froide et des principes clairs.
Tu as l’air d’adorer tellement le basket, que ca te vient naturallement, non.
C’est vrai, j’adore le basket, j’aime jouer, aller sur le terrain, en espérant que mon équipe va gagner, quel que soit l’enjeu, je veux seulement gagner.
Magic était d’ores et déjà habitué à la victoire, en terminale, il conduit les Everett Vikkings au championnat d’Etat et déduit toute la ville.
Ici, cétait de la folie, et j’ai compris qu’il y avait de la magie en Earvin, il avait réussi tout ce qu’un jaune athlète peut espérer et avait un prestige national, ses rêves d’enfance allaient bientôt se réaliser l’âge de l’innocence était résormais révolu, et il devait faire un choix crucial, les lettres affluaient, je ne ‘m’en sortais pas, je lui ai dit, choisis une université, celle que tu veux, et pour Magic la décision était simple, il serait une star sans même quitter son jardin, des questions avant que je parle l’an prochain j’étudierai à l’Université du Michigan State.
Son choix était clair, tout comme ses conditions, il s’agissait seulement, de le convaincre, qu’il ne jouerait pas au pivot, à l’aille, mais tout bonnement à la facon de Earvin Johnson.
magic avait tout obtenu, il serait arrière, le poste de ses rêves, à Michigan State, l’université de ses rêves, j’ai toujours voulu jouer là bas, jouer en vert et blanc, et finalment, j’y suis arrivé, c’était formidable de jouer devant ma famille, j’avais presque envie de pleurer, j’etais fou de joie, parce que j’avais atteint le nouvel objetif que je métais fixé, A MIchigan State, Magic renoua rapidement avec ses talents de lycéen, c’est lui qui maniait le ballon et c’est lui qui faisait le espectacle.
Il devait distribuer le ballon, et pour ca c’est un magicien, d’ou son nom de Magic Man, il voit l’ouverture et sait donner le ballon au bon joueur, au bon moment, au bon endroit, ses coéquipiers aussi admirent sa vision étonnante du jeu.
Earvin passe toujours au joueur démarqué, et voit souvent avant lui qu’il est démarqué; avec lui, je me suis habitué à toujours regardes le ballon qui peut surgir de partout, et ayant vite impressionné ses coéquipiers, Magic allait émerveiller le monde du basket amateur, au rythme de ses performances spectaculaires.
On a eu tant de bons moments, comme lors du match, contre Ohia State où j’ai été blessé et où il nous fallait gagner.
EN champinonnant on a rarement vu une foule aussi nombreuse et décidée.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s