Usain Bolt, s'entraîner et s'épuiser, la clé du succès @usainbolt,

Face A, Face B

.:.

Il étaient qualifiés pour les jeux olympiques en on était tous très impatients note mais Ath`nes il n’a pas été bon a it qu’il ne méritait pas de faire partie de la délégation, la fédération jamaïcaine l’avait sélectionné doutait qu’il ne farait rien.
Ils étaient en retard dans sa préparation à cause de sa blessure car sa fille ce site nissan sofware.
Blessé en manque de préparatipon Usain est éliminé dès les séries de ses premiers jeux olympiques.
Beaucoup d’athlètes ne se serait jamais remis d’un échec à Athènes, pas Usain sentait qu’il y avait de la déception au sein de l’equipe de l’encadrement et des entraîneurs, mais pas chez Usain à continuer à prendre du plaisir.
Trois mois après cet échec olympique, Usain prend une décision qui va changer sa vie, il rejoint l’ennemi le coach Mills a démarré comme entraîneur adjoint à l’âge de 14 ans, pendant n demi siècle il a faconné des dizaines e sprinteurs des finaliste olympiques est un champion du monde du 100 m, son objectif est clair, faire du scène un champion olympique dans quatre ans aux jeux de Pékin.
Il revenait d’une blessure à la cuisse, s’est penché sur sa puissance musculaire et la faiblesse générale de son corps.
Il était plus jeune et inexpérimenté, il ne connaît pas ce qu’on attendait d’un athlète professionnel, déborder d’enthousiasmé, il était décidé à réussir, sur certain points il a fallu leur cadre et impôts comme par exemple son assiduité aux entraînements, son application, tous les petits détails.
Il été un m`tre 95, 90 kilos de muscles, une morphologie enorme pour un sprinteur, trois foios par semaine en salle de musculation, Usain repousse les limites de son corps, flirtat sans cesse avec le risque de blessure.
Il rivaliser avec les meilleurs athlètes du monde, a dû apprendre à se mesurer à eux sans se laisser intimider.
Il a des qualités très particuli`re à la fois en tant qu’athlète et en tant qu’individu tôt pour cause il est capable de se concentrer presque instantanément, il n’a pas difficulté à comprendre et à assimiler les inscriptions à l’entraînement et il apprend très.
Je fais quoi, quarante ou trentre, quarante, quarante sur une longueur.
être un bourreau de travail, il travaille dur si la situation n’exige après un échec par exemple doit s’entraîner deux fois par jour, il fera l’effort.
C’est possible, imagine que je devienne président, le president noir, le plus rapide de tous.
Dans nos gars s’entraînent sur la piste en herbe, j’en suis tombée sur ta temp si on courait toujours sur du tartan on aurait mal au tibia, c’est trop dur.Il doit jongler entre son amour pour la fête, pour l’amusement et la nécessité de s’entreîner dur sur une période de neuf mois à Nay, manque quelquefois il n’y arrive pas ca ils se retrouvent sous pression pour s’améliorer et retrouvé le niveau nécessaire.
Nous avons du recpect de l’amour là pour l’autre, le coach Ann le respecte en tant qu’entraîneur et mentor et marié est ce quelqu’un qui s’est exprimé sa gratitude, on se comprend bien tous les deux.
Guides et son élève et lui apprendre à soufrir, ce jour là la séance d’entraînement va faire mal, la demi heure de assage avant d’enfiler les pointes est le seul moment de calme avant la tempête.
Je fais mort, il ya beaucoup de gens qui nous va courir et ils disent que ca a l’air facile naturel, mais avant d’en arriver là si tu re, c’est du boulot, c’est des jours et des jours de sacrifice, de souffrance, par moments on a envie d’arrêter de tout laisser tomber de rentrer chez toi , tu te réveilles certains matins en séchant classe il sera intense comptait pas envie d’y aller, il n’a pas le choix, la gauce, c’est super dur, les gens ne s’en rendent pas compte.
Mon coach j’ai dit toujours pendant deux ans il restera plus de pistes on n’arrête pas d’en rapporter chez toi.
Nous ne sommes pas habitués à tout voir soufrir ici pour ca non montrer la réalité et si c’est la réalité, tu veux dire que la compétition ce n’est pas la realité, le travail se fait dans les coulisses, la compétition c’est la partie facile dans les coulisses on fait tout le boulot pour être prêt, pour la course qu’on doit réussir ca, j’ai assisté une fois un entraînement et ce jour là j’ai souffert, il vomissait il avait l’air stressé, je lui dit, fiston, je ne savis pas que c’était aussi dur, c’était vraiment éprovant comme entraînement, alors, je préfère ne pas y aller, ce n’est pas facile de le voir s’entraîner, c’est trop dur.
Jambitionne et wichita consience qui te parle fais pas ca arrête de courir le tour, est joué au foot majordome.
Apès quatre années d’entraînements et de sacrifices, Usain est prês pour les Jeux Olympiques de Pékin, à 21 ans il va entrer dans l’histoire.
Tout près de la piscine olympique de Pékin en Chine.
Les Olympiques sommes la consécration pour un athlète, alors je suis motivé, je sais ce que je dois faire, je sais ce que je veux, ils ont un stop si tu veux quelque chose et que tu saus comment l’obtenir tu dois aller chercher, c’est aussi simple que ca j’y arrive de mieux en mieux parce que je sais ce que je veux et je bosse pour ca.
Je n’oublierai jamais, je revenais pas d’avoir gagné, suivant pas quoi faire j’étais heureux, tellement l’heureux.
Je n’étaient pas à Pékin pour le 100 m, j’ai suivi à la télé chez moi, ca me stressait alors, n’y étais pas allé.
Vus avez toujours rêvé d’entraîner un champion olympique. C’était éblouissant est vraiment crise, c’était gratifiant puisque sa récompense et des années de travail, le 100 m je me suis dit que je devais aller là bas c’éatit tellement fantastique que ce boulet célébrer ca avec lui.
Trois milliards de téléspectateurs ont suivi en direct son record du monde sur 100 m.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

::

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s